Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates d’Anne Bishop

lettresRésumé :

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge avec Laure.

Ce que j’en pense :

fantaisiste.PNG

Ce qui m’a le plus plu dans ce premier tome, c’est l’univers. Celui-ci est très original et imaginatif. Meg vit dans un monde totalement différent du nôtre où les humains et les terra indigene, des créatures fantastiques, cohabitent avec difficulté. Il existe des lycanthropes, des Sanguitani (plus communément appelés vampires) mais aussi des Elémentaires (Eau, Air, Printemps, …). J’ai particulièrement aimé les Elémentaires, je les ai trouvées à la fois adorables et effrayantes, notamment Hiver. Leur force m’a stupéfiée, j’espère qu’on en apprendra plus sur elles dans les tomes suivants.

Ensuite, de nombreux éléments m’ont fait sourire lors de ma lecture et rendait celle-ci unique en son genre. Par exemple, ce sont des poneys (et non des facteurs) qui livrent le courrier : ce point-là m’a marquée car je ne m’y attendais vraiment pas ! Cette touche de fantaisie et les autres traits d’humour ont été les bienvenus et ont rendu la lecture plus agréable qu’elle ne l’était déjà.

Meg.PNG

Meg n’est pas une héroïne comme les autres et même si elle est différente de mes héroïnes de bit-lit préférées, je l’ai trouvée très attachante. Jusque là, Meg était enfermée dans un institut et utilisée en tant d’objet car elle pouvait prédire l’avenir. Quand elle s’est enfuie de cet institut, elle a découvert un monde qu’elle n’avait vu qu’en images et en vidéos et dans lequel elle n’était jamais entrée.

Son innocence à l’égard du monde extérieur m’a attendrie. Elle mettait de la sincérité dans tout ce qu’elle faisait. Elle est fragile, douce et pleine de bonnes intentions. D’habitude, ce genre de personnage ne me plaît pas trop, je préfère plutôt les dures à cuire du genre d’Anita Blake, de Charley Davidson ou encore de Maeve Regan. Mais sur ce coup-ci, j’ai eu une bonne surprise.

Ce que j’ai aimé chez Meg, c’est sa capacité à faire face à toutes les situations, notamment concernant Sam. La relation entre ces deux-là m’a touchée et j’ai encore plus aimé le comportement de Meg à l’égard du louveteau. Je n’en dirai pas trop pour ne pas vous spoiler mais j’ai admiré le fait qu’elle utilise du matériel pour chiens et explique à Sam le principe de la corde. Je crois que c’est à ce moment-là que je me suis attachée de manière irréversible à Meg. D’autant plus que la réaction des autres terra indigene à la vue de cette corde m’a plus qu’amusée !

pas un coup de coeur

Comme je l’ai écrit dans le titre de ce paragraphe, la lecture de ce livre a été agréable mais sans plus. Je sais qu’il a été pour beaucoup d’entre vous un gros coup de cœur mais ça n’a pas été mon cas et ça me déçoit d’une certaine manière.

Je vais maintenant passer aux choses qui m’ont refroidie (parce qu’aucun livre n’est parfait !).

Déjà, je m’attendais à ce qu’il y ait une romance. Sur la quatrième de couverture du livre, l’histoire a été étiquetée « action et romance ». Or, la romance est inexistante. Ça ne m’a pas empêchée d’apprécié ma lecture mais je pense qu’une histoire d’amour aurait rendue l’histoire plus palpitante encore.

Par ailleurs, je n’ai pas accroché avec Simon, qui est quand même l’un des personnages clefs de l’histoire. J’ai trouvé que l’on savait trop peu de choses sur lui. J’aurais aimé que l’auteure nous en dise plus.

Mais je crois que ce roman n’a pas été un coup de cœur surtout parce que c’est plus de la fantasy que de la bit-lit. La fantasy est un genre qui me plaît déjà moins, avec lequel j’ai le moins d’affinités.

Une très bonne lecture

Et vous, avez-vous lu Lettres écarlates ?

13 réflexions sur “Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates d’Anne Bishop

  1. Coucou cocomb !
    C’est une saga qui me tente depuis un moment maintenant, je suis très curieuse de découvrir les aventures de Meg Corbyn, parce que je n’en ai entendu que du bien 🙂 Je suis contente que tu aies apprécié ta lecture, même si ce n’est pas un coup de cœur.

    Passe une belle journée, bisous ❤

    Sue-Ricette

    Aimé par 1 personne

    • Coucou !
      Cette lecture, même si elle n’est pas un coup de cœur comme tu l’as rappelé dans ton commentaire, a quand même été très agréable. Je ne peux que te conseiller de lire cette saga (ou du moins le premier tome) pour te faire ton propre avis 😉
      Bonne soirée,
      Bisous !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s