Glitch, tome 1 : L’amour est une arme de Heather Anastasiu

bm_9102_aj_m_4726Résumé :

« Au sein de la Communauté, il nous est strictement défendu d’avoir des secrets. Et jusqu’ici, bien entendu, cela n’a posé problème à personne […] Ce sont les secrets qui ont déclenché les guerres, qui ont mis la planète à feu et à sang. Les secrets, les mensonges et les passions destructrices. Nous, nous avons réchappé au cataclysme. Nous, nous sommes méthodiques. Disciplinés.
Un secret, c’est malsain. Et détenir un secret, encore plus. Pourtant, les secrets dangereux, ce n’est pas ce qui manque chez moi. Ils s’empilent aussi vite que les mensonges inventés pour les camoufler. »

L’amour est une arme. Dans une société souterraine où toute émotion a été technologiquement éradiquée, Zoe possède un don qu’elle doit à tout prix dissimuler si elle ne veut pas être pourchassée par la dictature en place. L’amour lui ouvrira-t-elle les portes de sa prison ?

Ce que j’en pense :

Schéma

Ce premier tome ne présente aucune surprise. Il est sans grande originalité, ce genre d’histoire a déjà été lu un million de fois (bon, ok, j’exagère légèrement 😉 ). Si je caricature un peu, l’histoire de Glitch est la suivante :

  • Un petit groupe puissant domine la population, lui ment, la manipule et l’asservit. Par exemple, ça me fait penser au tome 1 de Blood of Eden de Julie Kagawa : dans ce roman les vampires règnent en maître, détruisent et traitent les humains comme des moins que rien (un rapport de force est donc aussi instauré) ;
  • Notre personnage principal, Zoe, se découvre des pouvoirs inespérés et apprend, grâce à l’aide de résistants, que tout ce qu’on lui a raconté depuis sa naissance n’est qu’un tissu de mensonges. Ce passage-là, que j’ai trouvé très juste, montre la manipulation du passé :

« L’histoire avec un grand H ne se compose pas de faits objectifs, elle est tissée de contes dont les vainqueurs gavent le peuple pour garder le pouvoir. Et c’est un processus qui s’étire dans le temps. Plus l’événement s’éloigne, plus il devient facile de réinventer le passé. »

Je pense ainsi à Delirium de Lauren Olivier : dans cette saga, Lena apprend également par le biais d’autres personnes, dont Alex, que les dirigeants de son pays lui on menti, notamment concernant sa mère.

Bref il n’y a absolument rien de nouveau sous le soleil. Une personne se détache des autres, se met à glitcher et découvre le monde avec ses amis. À mon avis, vu comment on est parti, le tome 2 sera la préparation de la révolution et le tome 3 sa concrétisation ! Tout cela est trop prévisible pour moi. La science-fiction n’est pas forcément mon genre de prédilection et donc je décroche très vite quand la situation initiale ne me surprend pas.

Comme vous avez dû le comprendre, j’ai trouvé ce livre assez ennuyeux, il avait même un effet soporifique que moi. Cela a été accentué par l’aspect technique peu intéressant qui occupe une grande place dans ce premier tome. Par exemple, toutes les explications sur la manière dont la résistance prend parfois le contrôle de la puce électronique ne m’ont guère enchantée.

Autre regard sur le monde.PNG

Quand la puce de Zoe se met à glitcher, celle-ci découvre le monde autrement : ce qu’elle voit, ressent, s’en trouve exacerbé. Cette découverte du monde à travers les yeux de Zoe a un peu égayé ma lecture. En effet, c’est comme si vous assistiez à la naissance d’un nouveau né. Zoe va apprendre ce qu’est la colère, la tristesse, mais aussi la haine l’amour. Et c’en est quelque fois mignon, comme dans le passage suivant :

« -Tombés amoureux ? L’amour fait tomber ?

– Façon de parler. Cela veut dire que deux personnes commencent à s’aimer. On ne s’y attend pas, on ne peut pas résister. Comme la gravité, c’est une force invincible. »

Cependant, j’aurais pu me passer du triangle amoureux complètement frivole entre Adrien, Zoe et un autre garçon (dont j’ai complètement oublié le nom…) Je l’ai trouvé sans intérêt et peu crédible.

Pour conclure, le tome 1 de Glitch n’a pas du tout été une bonne lecture. Je ne pense pas lire les prochains tomes.

Une lecture décevante qui ne m'a pas du tout pluPNG

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Si oui, avez-vous un avis aussi tranché que le mien 🙂 ?

 

Publicités

5 réflexions sur “Glitch, tome 1 : L’amour est une arme de Heather Anastasiu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s