Maeve Regan, tomes 2 à 5 de Marika Gallman

Hello !

Comment allez-vous ? De mon côté, ça va super ! Je vous ai préparé des mini-chroniques sur les tomes 2 à 5 de la saga Maeve Regan. J’avais fait une chronique du tome 1 en mars dernier (vous pouvez retrouver l’article ici) et je continue sur ma lancée. Le premier tome m’avait laissée plutôt mitigée, avec une première partie lente que je n’ai pas apprécié et avec une fin explosive. C’est donc avec envie que j’ai continué de lire la suite des aventures de Maeve et de ses amis. Je vais donner mon avis tome par tome pour que ça soit plus précis. Pour des raisons pratiques, je n’ai pas mis les résumés de chaque tome dans mon article. Il vous suffira de cliquer sur la couverture correspondante pour le lire.

Tome 2 : Dent pour dent

maeve-regan-tome-2-dent-pour-dent-2464202-264-432

C’est avec fébrilité que j’ai commencé ce second tome directement après avoir fini le premier. J’ai préféré ce roman au précédent car il y avait plus d’action et Maeve était plus attachante (malgré ses sautes d’humeur) ! Je n’ai pas trop approuvé son choix de partir loin de ses proches mais je comprends tout à fait sa décision, puisqu’elle avait l’honorable intention de les protéger.

Dans ce tome, nous faisons connaissance avec d’autres personnages, notamment Barney, qui m’a beaucoup plu et qui a éveillé ma curiosité.

Et là encore, j’ai eu le droit à un dénouement inédit, totalement imprévisible. Il n’empêche que la fin était quand même tirée par les cheveux en ce qui concerne un personnage en particulier (je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler si vous lisez la saga).

Une très bonne lecture

 

Tome 3 : La dent longue

maeve-regan-tome-3-la-dent-longue-4190323-264-432

Deux adjectifs suffisent pour qualifier ce tome : intense et passionnant. Il est de loin le meilleur de toute la saga.

On retrouve une Maeve détruite après la mort de Lukas. L’ambiance était assez sombre, j’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises face à la détresse de notre personnage principal. Sa tristesse, sa folie face aux événements passés ne la rend que plus humaine et plus attachante.

Les autres personnages, quand à eux, sont toujours les mêmes. Il y a juste Trevor qui s’est ajouté à la bande. J’ai bien aimé Trevor et sa relation avec Maeve (j’ai adoré la façon qu’il avait de répondre aux questions de notre héroïne par d’autres questions).

Pour moi, ça a été Lukas qui a constitué le « côté addictif » du roman. Tout comme Maeve, j’ai eu du mal à croire qu’il était mort et j’ai gardé espoir. Son décès était tout bonnement impossible à concevoir pour moi, alors que pour être honnête je ne l’ai jamais apprécié. De plus, comme si son absence n’était pas assez pour notre héroïne, elle découvre des éléments totalement inédits sur lui qui m’ont à la fois surprise et blasée. Surprise d’abord, parce que je ne m’attendais pas à ce type de révélations, d’autant plus que je croyais que Lukas était du passé et que le passé était révolu. Blasée aussi, parce qu’au fond, vu son caractère de cochon et son comportement avec Maeve, je ne sais pas pourquoi ça aurait dû me choquer : Lukas en a toujours fait qu’à sa tête. Comme quoi, Lukas a beau être mort, il ne nous a jamais totalement quitté !

Une lecture qui a frôlé le coup de coeur

Tome 4 : A pleines dents

maeve-regan-tome-4-a-pleines-dents-4428043-264-432

Ce tome 4 est excellent mais, malgré l’ambiance plaisante du château, il n’est pas un coup de cœur.

Le comportement de Maeve dans ce tome laissait à désirer. Notre héroïne a eu un comportement d’enfant de quatre ans, en particulier au début et ça m’a plus que déçue. Je pensais que les récents événements l’avaient fait gagner en maturité mais je m’étais trompée. Par ailleurs, elle a fait preuve de trop de méchanceté, en particulier avec Elzbieta. Que celle-ci surnomme Maeve « petite poupée », d’accord, mais que Maeve la traite sans cesse de « grosse vache », ce n’est pas acceptable. C’est cette vulgarité présente tout au long du roman que je reproche le plus à l’auteure.

En tout cas, j’ai bien aimé le nouvel environnement dans lequel Maeve évoluait, il était très différent de son manoir. J’ai aussi fini par m’attacher à Connor parce qu’au fond il n’est pas méchant, il est juste brisé. J’ai eu de la peine pour lui. J’en viens presque à le préférer à sa sœurette adorée !!

Les retrouvailles tant attendues entre Maeve et Lukas ont eu lieu et ne m’ont pas du tout plu, bien que je sois plus que soulagée que Lukas soit encore en vie. Pour tout vous dire, j’ai trouvé Lukas complètement lâche, j’ai eu honte pour lui. Néanmoins le tome 5 promet un beau triangle amoureux, j’ai hâte de voir ça.

J’ai également eu de bonnes surprises à propos de Benoxh qui apparaît sous un jour peu reluisant dans cet avant dernier tome. J’ai eu un choc en découvrant que c’était lui le traître même si son comportement et ses motivations s’expliquent aisément dans ce tome 4. Une excellente lecture

Tome 5 : Sur les dents

maeve-regan-tome-5-sur-les-dents-408305-264-432

J’avais fait une grande pause entre ce tome et le précédent et, pour tout vous dire, ce fut un vrai plaisir de retrouver Maeve et son humour décapant : celui-ci m’avait beaucoup manqué. Mais j’ai quand même trouvé que l’ironie était trop présente, certaines situations (avec Victor notamment) auraient mérité d’être traitées avec davantage de sérieux…

Sinon, j’ai adoré le côté politique du roman. La manipulation dont font preuve les personnages et la volonté de Maeve de « devenir l’illusion » ont été passionnantes. Franchement, l’intrigue est le gros point positif de ce roman.

Avant de commencer ma lecture j’avais lu pas mal de chroniques et commentaires et beaucoup disaient la même chose : l’amour n’a qu’une place secondaire dans ce roman. Et bien je le confirme, j’ai trouvé le trio amoureux Trevor-Maeve-Lukas trop peu développé. Mais je n’ai pas du tout été frustrée par ce manque : selon moi, la romance n’est absolument pas indispensable à ce tome : je vais même jusqu’à penser qu’une potentielle romance aurait détourné le lecteur du mystère principal, c’est-à-dire de Victor.

Une très bonne lecture

 

Je viens donc de finir cette série. Maeve et son impertinence vont me manquer. Et vous, avez-vous (au moins) commencé cette saga 🙂 ?

 

Publicités

2 réflexions sur “Maeve Regan, tomes 2 à 5 de Marika Gallman

  1. Maeve Regan a été une des premières saga du genre bit-lit que j’ai lu et je l’avais adoré ! Même si Maeve manque souvent de maturité, j’ai aimé son franc parler et son caractère explosif. Au fil de la saga, je me rappelle avoir été assez déçue de la place plus secondaire que prenait Lukas dans l’histoire, parfois il est assez absent. Mais globalement, j’étais complètement dedans ^^

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que Maeve est un personnage très rafraîchissant et imprévisible ! J’aime beaucoup ce genre d’héroïne badass, même si elles manquent parfois de sérieux comme Maeve.
      Concernant Lukas, la place secondaire qu’il a occupé vers les derniers tomes ne m’a pas dérangée plus que ça (sauf dans le tome 3) : je n’ai pas du tout aimé sa personnalité !! D’autant plus qu’il était très cachottier. Et, franchement, je ne trouve pas sa présence essentielle. Mais c’est clair qu’il rajoute du piquant quand il est là (ses disputes avec Maeve sont marrantes 😉 )

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s