Annex, tome 2 : Emergent de Rachel Cohn

Résumé :

Zhara, the First. Elysia, her clone. On the surface, they are identical. But looks can be deceiving.

When Zhara plays, she plays to win. She thought she had escaped the horrors of Doctor Lusardi’s cloning compound. But the nightmare is just beginning. Elysia has taken everything from Zhara-a softer, prettier version of herself and an inescapable reminder of all she’s failed at in her life. Now the man Zhara loves has replaced her with Elysia. Zhara will get her clone out of the way, no matter the cost.

Elysia has finally learned the truth: she has a soul. Her First is alive. She knows it hurts Zhara to see her with Alexander, but she can’t give him up. The genetically-perfected Aquine has chosen as her as his life mate, and their days together are limited.

Elysia can’t remain in the Rave Caves off the shores of Demesne forever. Revolution is brewing on the island paradise. Hundreds of soulless clones remain imprisoned like Elysia once was, slaves to the whims of their owners-wealthy human inhabitants of the island. As a group of clones and humans, led by Alexander, plot an insurrection that will turn Demesne’s world upside down, Elysia knows her place is fighting by his side. Terrible sacrifices must be made to defeat Demesne’s twisted regime. But even the greatest losses cannot prepare Elysia for the ticking time bomb built into her own programming…

Ce que j’en pense :

Tout d’abord, ne vous fiez pas à la couverture ! Autant j’avais trouvé la couverture du tome 1 assez belle, autant celle-ci n’est pas fameuse. Je comprends à quelle scène du roman elle fait référence, mais j’aurais préféré une couverture plus classique et moins sombre : c’est mon âme artistique qui s’exprime 😉 Plus sérieusement, l’image ne me donne pas envie d’ouvrir le roman. C’est assez rare qu’une couverture me dérange à ce point-là, donc je trouvais important de le souligner. Mais peut-être que cette image vous plaît à vous, autres lecteurs ^^ J’en profite également pour préciser que ce livre n’étant pas traduit en français, je n’ai pas trouvé de traduction officielle pour le résumé, désolée… Le lien de ma chronique du premier tome est néanmoins disponible en bas de l’article si jamais vous voulez un résumé du début de l’histoire en français.

Revenons maintenant à l’histoire, que j’ai moyennement aimée : j’ai été déçue par le manque d’action et la lenteur du récit. Heureusement, pour rattraper le coup, Rachel Cohn a crée de superbes personnages : j’ai notamment adoré découvrir Zhara, bien qu’elle soit différente de ce à quoi je m’attendais.

Un manque criant d’action

Le premier livre posait le cadre de l’histoire, alors ça ne m’a pas choquée qu’il n’y ait pas beaucoup d’action. Par contre, dans ce tome, j’ai été sidérée par l’absence de péripéties.

Dès le début du tome on apprend que les clones préparent une insurrection, afin de s’affranchir de la dictature de Demesne. Mais cette révolte prend trop de temps à venir : il faut attendre la moitié du roman pour qu’on entre enfin dans l’action. Entre-temps, il y a rien, nada, c’est le calme plat. Les clones se contentent de préparer la révolte, et j’aurais aimé que cette partie aille plus vite. Rachel Cohn a préféré plus se centrer sur ses personnages, et a par conséquent totalement délaissé l’intrigue. C’est dommage…

Un jeu des points de vue qui ne m’a pas convaincue

Ensuite, dans ce tome 2, on alterne avec deux points de vue différents : celui d’Elysia et celui de Zhara, son Originale. Au début de ma lecture, je me suis dit que cela était prometteur pour la suite, car cela permettait de se plonger dans la tête de deux personnages déterminants, et peut-être même d’avoir plus de surprises. Eh bien non, je m’étais trompée… Il n’y a pas plus d’action, et le fait d’avoir deux points de vue a même été contreproductif selon moi.

En effet, au début les personnages se trouvaient dans une situation d’asymétrie d’information : Zhara, par exemple, ne savait pas qu’elle avait été clonée, tandis qu’Elysia ignorait que son Originale était encore en vie. Chaque personnage avait donc des bouts d’informations différents et les mêmes choses nous ont été expliquées plusieurs fois de suite. Alors que nous lecteurs savons déjà qui est Elysia, ce qu’elle a vécu auparavant, Zhara ne le sait pas, et les autres personnages vont le lui apprendre. De la même manière, on a le point de vue de Zhara, alors on a déjà des éléments sur sa vie d’antan. Or elle va réexpliquer en long et en large tout ce qu’elle a vécu à Elysia. Donc c’était redondant… Ca m’a clairement ennuyée, j’ai eu l’impression que Rachel Cohn oubliait le lecteur dans son histoire : elle ne lui a pas épargné les répétitions. Ce point-là m’a vraiment dérangée, et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai pris tant de temps pour finir ce roman : c’était ennuyant et j’avais la sensation de tourner en rond.

Mais, au moins, les personnages me plaisent toujours autant : voilà un point positif que je retiendrai de cette lecture 😉

Zhara, un personnage qui m’a étonnée par son culot

Autant j’ai été frustrée par le manque d’action, autant j’ai été agréablement surprise par Zhara. Elle est très différente de ce que je m’imaginais, et est loin d’être parfaite, ce qui m’a beaucoup plu.

Au début elle était très méchante et jalouse envers Elysia, donc j’ai eu du mal à éprouver de la sympathie pour elle. On entre cependant dans ses pensées petit à petit, et j’ai fini par m’attacher. Sa détresse m’a touchée : Zhara découvre qu’elle a un clone, Elysia, et que celle-ci lui a tout volé : sa vie et surtout son amoureux de toujours, Alexander. Donc même si elle était odieuse avec Elysia, j’ai apprécié sa résilience, son culot et j’ai fini par comprendre que sa méchanceté était légitime.

La relation qu’elle construit peu à peu avec Elysia occupe par ailleurs une grande place dans ce tome. J’ai aimé voir comment les deux filles s’apprivoisaient, se combattaient, et finalement comment elles en sont venues à être comme deux sœurs. Cette relation est très belle et montre que, si l’on met son orgueil de côté, l’on peut réaliser de grandes choses. C’est une belle leçon de vie, j’ai trouvée.

Cette lecture ne fut donc pas extraordinaire. J’ai été frustrée par le manque d’action, et j’ai carrément pris 3-4 mois pour finir le livre. J’apprécie néanmoins beaucoup la plume de Rachel Cohn et son travail sur les personnages. Malgré ses défauts, je ne pense effectivement pas que ce livre soit à jeter : si vous aimez quand la psychologie des personnages est très poussée, vous ne pourrez qu’apprécier ce roman. Je pense même que c’est plus un tome sur les personnages et leurs relations que sur une possible insurrection. Et c’est pour cette raison, je pense, que le livre n’a pas été traduit : le côté dystopique est mis de côté durant une grande partie du roman.

Chronique du tome précédent : Version Bêta

3 réflexions sur “Annex, tome 2 : Emergent de Rachel Cohn

  1. C’est vrai que la couverture n’est pas très belle et ne me donne pas trop envie de lire le livre ! Et quand je me suis rendue compte que c’était le deuxième tome de Version Bêta ça m’a fait un choc ^^ Les couvertures ne sont pas du tout dans les mêmes tons et je n’aurais vraiment pas tilté si tu ne l’avais pas écrit !
    Mais sinon, j’étais plutôt tentée par Version Bêta alors peut-être que je le lirai 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Les couvertures des deux tomes sont effectivement très différentes, et celle du premier tome est mille fois plus belle 😉
      Si tu arrives à emprunter Version Bêta facilement, pourquoi pas tenter ^^ Par contre si tu dois l’acheter je ne te le conseille pas forcément vu que la suite est pas traduite et franchement pas exceptionnelle… Merci pour ton passage !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s