Premières lignes #30

Hello,

J’espère que vous allez bien et que vous profitez de ce beau soleil de juillet ! Je vous retrouve aujourd’hui pour ma participation au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma Lecturothèque. Le principe est toujours le même : je prends un livre et j’en cite les premières lignes.

J’aurais pu vous parler de ma lecture en cours, mais j’ai choisi de vous partager le début d’un autre livre, qui a une grande importance pour moi : il s’agit de Fascination de Stephenie Meyer. J’ai déjà évoqué cette saga plusieurs fois sur mon blog (la première fois remonte à 2017), car, avec Journal d’une princesse notamment, elle m’a fait tomber amoureuse des livres. J’avais 14-15 ans à l’époque, et l’histoire de Bella et Edward m’a envoûtée. La lecture du premier tome a été une excellente surprise, puisque je ne m’attendais pas à autant apprécier ma lecture, et cela m’a donné envie de lire. Twilight a donc pris une grande place dans ma vie de lectrice, et c’est pour cette raison que je souhaitais vous en partager les premières lignes.

Prologue

Je n’ai jamais beaucoup réfléchi à la manière dont je mourrais – même si, ces derniers mois, j’aurais eu toutes les raisons de le faire – mais je n’aurais pas imaginé que ça se passerait ainsi.

Haletante, je fixai les yeux noirs du prédateur, à l’autre bout de la longue pièce. Il me rendit mon regard avec affabilité.

C’était sûrement une bonne façon d’en terminer. À la place d’un autre, d’un que j’aimais. Noble, pourrait-on dire. Ça devrait compter en ma faveur.

Si je n’étais pas partie pour Forks, je ne me serais pas retrouvée dans cette situation, j’en avais conscience. Pourtant, aussi terrifiée que je fusse, je n’arrivais pas à regretter ma décision. Quand la vie vous a fait don d’un rêve qui a dépassé toutes vos espérances, il serait déraisonnable de pleurer sur sa fin.

Ce fut avec un sourire aimable et tranquille que le chasseur s’approcha pour me tuer.

Ces premières lignes sont intrigantes, ne trouvez-vous pas 🙂 ? D’ailleurs j’ai une question pour ceux et celles d’entre vous qui ont lu la saga/vu les films en étant ado : pensez-vous que si vous relisiez le livre maintenant, vous aimeriez autant l’histoire ? Je pose la question parce que je pense que pour ma part, avec mon regard adulte, j’aimerais moins. Je n’ai pas de certitude, mais Bella est une héroïne assez naïve au final et avec le recul je me dis qu’Edward est agaçant à force de jouer au vampire surprotecteur et torturé… Même s’il est évident que j’accrocherais toujours avec la plume de l’auteure, qui est très accessible selon mes souvenirs ! Et vous, qu’en pensez-vous ^^ ?

14 réflexions sur “Premières lignes #30

    • La relecture comporte toujours un risque : celui de ne plus aimer le livre. Mais si tu te lances j’espère que tu apprécieras ta lecture (et la plume de l’auteure est, on est d’accord, absolument géniale : à la fois travaillée et accessible à tous). Je te remercie pour ton commentaire !

      J’aime

  1. J’avais essayé de le lire lorsque le premier film est sorti, et je n’avais pas accrochée pour les mêmes raisons que tu cites, j’ai trouvé Bella trop naïve, et j’avais l’impression que ça traînait en longueur. Du coup je ne l’ai jamais fini et je n’ai pas vu les autres films non plus. 🤭 Mais j’aimais beaucoup la bande son utiliser pour le premier film 😁 Cela dit, je comprend ton ressenti, j’avais adoré Harry Potter quand j’étais ado, et quand j’ai voulu retenter l’expérience adulte, ça n’a pas fonctionner. On évolue, et nos attentes aussi. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tu étais peut être déjà trop « vieille » pour ce genre de lectures qui restent assez connotées ado 😀 ? A vrai dire, j’ai regardé tous les films, mais à part le film 4 je ne les ai pas trop aimés… J’ai justement trouvé que ça traînait en longueur, surtout dans le film 2 où Edward délaisse Bella et où celle-ci finit en dépression. Et je n’étais pas ennuyée par les livres, au contraire, parce que j’accrochais bien à la plume de l’auteure ^^
      Pour Harry Potter, c’est dommage mais c’est la vie (heureusement qu’il y a encore tout plein de livres pour se consoler). Pour ma part j’avais lu le tome 1 d’Harry Potter à 18 ans, pas avant, et la lecture ne m’a pas transcendée (j’aurais sûrement plus apprécié à 13-15 ans)

      J’aime

      • Tu as raison, j’étais en fin de lycée il me semble, je n’étais peut-être pas le bon public pour ce roman. ☺️ Pour Harry Potter, c’est dommage oui, mais j’ai préféré arrêter ma relecture, pou ne garder que le beau souvenirs de la première rencontre. 😉 Mais comme tu dis, il y a plein d’autres livres pour se consoler !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s