Premières lignes #33

Hello !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le rendez-vous livresque Premières lignes, initié par Ma Lecturothèque. Le principe est toujours le même : je choisis un livre et je cite ses premières lignes. Et, pour cette 33ème édition, je souhaite vous partager le début de Soif d’Amélie Nothomb. Si vous me suivez depuis quelques années, vous savez que j’aime la plume de cette auteure et que je lis de temps à autre ses livres (mes plus belles surprises sont pour le moment Métaphysique des tubes et Antéchrista ; mes chroniques se trouvent ici et si cela vous intéresse). Et en allant à la bibliothèque lundi dernier, je suis tombée sur toute une rangée de livres d’Amélie Nothomb. J’ai bien évidemment craqué et j’en ai choisi un au hasard, selon son résumé. Celui de Soif était : « pour éprouver la soif il faut être vivant » et cette phrase sibylline a attiré mon attention. J’ai donc commencé ma lecture, ne sachant pas à quoi m’attendre. Et j’ai été surprise : ce récit est en fait celui de Jésus-Christ et l’auteure raconte, avec la première personne du singulier, la crucifixion et la résurrection. Le début de ce court texte m’a plu, et c’est la raison pour laquelle j’ai souhaité l’évoquer ici.

J’ai toujours su que l’on me condamnerait à mort. L’avantage de cette certitude, c’est que je peux accorder mon attention à ce qui le mérite : les détails.
Je pensais que mon procès serait une parodie de justice. Il l’a été en effet, mais pas comme je l’avais cru. À la place de la formalité vite expédiée que j’avais imaginée, j’ai eu droit au grand jeu. Le procureur n’a rien laissé au hasard.
Les témoins à charge ont défilé les uns après les autres. Je n’en ai pas cru mes yeux quand j’ai vu arriver les mariés de Cana, mes premiers miraculés.
– Cet homme a le pouvoir de changer l’eau en vin, a déclaré l’époux avec sérieux. Néanmoins, il a attendu la fin des noces pour exercer son don. Il a pris plaisir à notre angoisse et à notre humiliation, alors qu’il aurait pu si facilement nous éviter l’une et l’autre. À cause de lui, on a servi le meilleur vin après le moyen. Nous avons été la risée du village.
J’ai regardé calmement mon accusateur dans les yeux. il a soutenu mon regard, sûr de son bon droit.

Que vous évoque ces premières lignes ? Avez-vous déjà lu du Amélie Nothomb (avec tous les livres qu’elle écrit, on a du choix ^^) ?

11 réflexions sur “Premières lignes #33

  1. Je n’ai jamais lu de roman d’elle et je ne sais pas pourquoi ça ne m’a jamais attiré malgré tout son succès.
    J’en profite pour te dire que je ne t’ai pas oublié sur Livraddict, j’avais une semaine dernière trop intense pour me poser le soir et te répondre et là je suis en vacances mais promis je te donne une réponse dès que je peux 😉

    Aimé par 1 personne

    • Tu écris « malgré tout son succès »… Mais peut-être que c’est là que réside le problème : elle est tellement médiatisée, on parle tellement d’elle à chaque rentrée littéraire qu’elle n’attise plus forcément la curiosité…
      D’accord, je pensais bien que tu avais une semaine chargée, je ne t’avais pas lue sur le blog non plus. Donc j’attends ta réponse avec impatience ^^ Mais je te souhaite surtout de bonnes vacances, j’espère que tu prendras le temps de te reposer un peu et de ralentir le rythme 😉

      Aimé par 1 personne

      • Je n’y avais pas pensé mais tu as raison, on la voit partout et j’ai l’impression que son style d’écriture ne me correspond pas.
        J’ai mis le blog en pause forcée par manque de temps et je ne voulais pas bâcler un article. Je le reprendrai tranquillement dans le courant de la semaine prochaine car j’ai quelques chroniques que j’ai envie de partager.
        Merci beaucoup et de très bonnes vacances à toi aussi, ton job étudiant doit être terminé 😊

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s