Journal d’une princesse, tome 6 : Rebelle et romantique de Meg Cabot

51hm4swqrfl._sx349_bo1204203200_ Résumé :

Pourquoi la vie de Mia est-elle si différente de celle des filles qu’on voit dans les séries télé ? D’abord, parce que Mia est une princesse. Et qu’elle a provoqué une catastrophe écologique en lâchant dix mille limaces dans la mer. Qu’elle a un petit ami qui s’attend à le faire un jour ou l’autre. Et qu’en plus sa meilleure copine la pousse à se présenter à la présidence des délégués de classe. Non vraiment, il y a des jours où la couronne vous pèse…

Ce que j’en pense :

J’ai relu ce sixième tome avec Laure du blog La cueillette d’une roussette. Et, comme d’habitude, on a adoré notre lecture ! J’ai même trouvé ce tome meilleur que le précédent : il s’y passe plus de choses, et la candidature de Mia à la présidence des délégués de classe m’a beaucoup plu.

Une excellente suite

L’histoire commence en septembre, lors de la rentrée scolaire. Michael est entré à l’université, Mia va avoir de nouveaux profs, et son petit frère est enfin né. Son côté mère poule à l’égard de son frère Rocky m’a attendrie. Je l’ai trouvée trop mignonne à lui chanter des chansons ou à veiller que à ce que sa mère s’occupe bien de lui et ne commette pas d’imprudences. Mais ce que j’ai particulièrement aimé dans ce tome, c’est de voir que certaines choses, ou plutôt certains personnages en l’occurrence, ne changent pas : Mia réfléchit toujours aussi trop, sa grand-mère est toujours aussi coriace, Lilly est toujours aussi engagée, Tina est toujours aussi romantique. Et ça m’a plu. En fait, plus on avance dans les tomes plus on s’attache aux personnages, et j’apprécie de les retrouver à chaque fois. Ca me donne une impression de stabilité, et c’est un peu étrange à dire, mais ça me rassure de voir que certaines choses restent pareilles.

Sinon, comme je vous en parlais dans ma chronique du tome précédent, ça m’intéressait de voir les progrès en écriture de Mia. Eh bien je commence à les voir ! Mme Klein, sa professeure d’anglais, m’a beaucoup plu. Je l’ai trouvée assez juste envers Mia, que ce soit dans la notation de ses devoirs ou dans ses propos. Mia n’est pas du même avis que moi mais qu’importe ^^ Ce tome commence à bien retranscrire le parcours d’un écrivain, avec son lot de doutes et d’incertitudes.

La présidence des délégués de classe

Lilly va pousser Mia à se présenter à la présidence du comité des délégués de classe et j’ai adoré cette aventure. Tout m’a plu, que ce soit l’organisation de la campagne électorale ou le débat final. Cette intrigue est vraiment un gros point positif.

Mia se découvre d’ailleurs un autre talent caché, celui d’oratrice. Elle est effectivement amenée à prendre la parole pour défendre ses idées, et ses propos m’ont bluffée. A la fin j’ai trouvé son attitude digne de celle d’une princesse et je pense qu’elle est tout à fait apte à diriger Genovia. (En parlant de Genovia, je fais un petit aparté : comme l’indique le résumé, Mia va lâcher des limaces dans la mer afin de protéger celle-ci d’une plante toxique. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, et ça m’a fait rire de voir les conséquences politiques de l’acte de Mia. Ca m’a rappelé le tome 4, quand il était question des parcmètres.)

De nouveaux questionnements amoureux

Outre les polémiques déclenchées à Genovia et la présidence des délégués de classe, il y a également une grande place accordée à la relation entre Mia et Michael. Mia va se poser de plus en plus de questions, notamment concernant la première fois. Ce thème m’a rappelé celui du premier baiser que l’on retrouve dans le tome 3. Et, encore une fois, le sujet est bien traité par l’auteure, qui dédramatise et remet les choses dans leur contexte. Et, pour nous lecteurs, il y a même une touche d’humour : certaines réflexions que se fait Mia, par exemple sur sa mère et Donald Jenkins (ceux et celles qui ont lu le livre ont la référence !) sont mignonnes et prêtent à sourire. J’ai également beaucoup aimé voir la relation entre Mia et Michael s’approfondir, elle me plaît toujours autant.

Ce tome 6 est donc plus que sympa à lire, et j’ai tout particulièrement été prise par le récit. J’enchaînais les pages sans même m’en rendre compte, et j’ai regretté que le livre ne soit pas plus volumineux, pour qu’on puisse encore plus profiter de Mia et de ses mésaventures ! Mais heureusement il nous reste encore quelques tomes à lire avant de boucler la saga. La chronique de Laure sur ce tome 6 est disponible ici.

Une excellente lecture

Laure et moi ne lisons pas encore le tome suivant, mais n’ayez crainte : je viens de lire un autre livre de Meg Cabot, No offense, et je l’ai adoré, alors vous n’avez pas fini de m’entendre parler de cette auteure ^^

51hreg7byl._sy344_bo1204203200_
Chronique du tome suivant : L’anniversaire
516jvaxms-l._sy291_bo1204203200_ql40_ml2_
Chronique du tome suivant : Petite fête et gros tracas

9 réflexions sur “Journal d’une princesse, tome 6 : Rebelle et romantique de Meg Cabot

  1. […] Si vous suivez plus ou moins assidûment mon blog, vous n’êtes pas sans savoir que j’aime énormément ce que fait Meg Cabot. Je vous ai chroniqué de nombreux livres d’elle, vous pouvez les retrouver ici. Journal d’une princesse est pour moi plus qu’un coup de cœur. J’aime énormément les valeurs évoquées, les sujets, les personnages, l’ambiance et l’écriture. Ce n’est donc sans surprise qu’en compagnie de ma copinaute Cocomb3 nous avons décidé de lire le tome 6 en lecture commune. Ce fut encore une fois, un excellent moment partagé en sa compagnie. Je vous mets le lien de son article pour ce tome 6 juste là. […]

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une fois, ta chronique met parfaitement à l’honneur le livre. Tu as tout dit, preuve que tu as vraiment apprécié, tout comme moi, cette lecture 🥰 Je suis bien contente de faire ceci avec toi et j’espère que nous aurons l’occasion de continuer le reste de la saga ensemble 😉 J’ai le tome 7 jusqu’au 9 septembre donc dès que tu as envie tu me fais signe !

    Aimé par 1 personne

    • C’est gentil ^^ Je lirai la suite de la saga avec toi avec plaisir, en tout cas ! On peut donc commencer la lecture du tome 7 début septembre, comme ça ça nous laisse un peu de temps pour le lire avant que tu ne doives le rendre. En plus ce serait parfait, ça va permettre de se détendre avant que la rentrée et le quotidien ne reprennent. De mon côté de toute manière le livre attend bien au chaud dans ma liseuse, alors je suis prête à n’importe quel moment, je n’ai pas de contraintes 😉 En attendant je te souhaite une bonne lecture du hors-série 6 et 1/2 !

      J’aime

      • On peut se faire ça oui, en plus pour toi ça te fera une lecture détente et un réconfort dans cette reprise des cours 😊 Je ne sais pas toi mais de mon côté j’ai lu Journal d’une princesse pendant l’écriture de mon mémoire et ça me faisait du bien d’avoir quelque chose qui me plaît et me détend en récompense ^^ On peut se dire qu’on le commence dans une semaine ? Le vendredi 3 septembre ? Qu’en penses-tu ?
        Merci beaucoup et bonne lecture à toi également 😉

        Aimé par 1 personne

      • Oui, justement, Journal d’une princesse est à lire dans les moments les plus stressants ou quand on est en perte de repères, parce que la lecture fait vraiment du bien et apaise 😉 Le vendredi 3 septembre c’est parfait pour moi, on peut commencer à cette date-là ^^
        Merci !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s