Premières lignes #19

Hello !

Comme chaque dimanche, je participe au rendez-vous Premières lignes initié par Ma Lecturothèque. Aujourd’hui j’ai voulu vous citer les premières lignes de l’intégrale Bliss : le faux journal d’une vraie romantique d’Emma Green. J’avais commencé à lire ce roman il y a très longtemps, mais l’histoire trainait un peu en longueur donc j’avais laissé ma lecture de côté. Puis le livre est parti aux oubliettes 😥 Je me suis rappelée son existence il y a peu donc j’ai bien envie de le terminer, d’autant plus que je passais un moment agréable avec les personnages.

cvt_bliss-le-faux-journal-dune-vraie-romantique-lint_6992Lire la suite »

Les romans feel-good et moi

Hello tout le monde !

Les romans feel-good ne sont pas particulièrement mon genre de prédilection, mais j’aime en lire de temps en temps, surtout en été, pour se relaxer. Donc j’ai eu l’idée de vous concocter un petit post pour vous parler de mon rapport au feel-good : ce que c’est (pour ceux qui ne le savent pas), comment je l’ai découvert, et quelle est sa place dans mes lectures passées et dans ma pal. C’est parti !

Qu’est-ce qu’un roman feel-good ?

Comme leur nom l’indique, un roman feel-good fait « se sentir bien ». Ce sont effectivement des livres parfaits pour se changer les idées ; ils sont censés apporter du réconfort. Ils sont généralement très légers, et c’est pour ça que j’aime en lire en été ou encore quand j’ai besoin de lire quelque chose sans prise de tête. Ils se caractérisent le plus souvent par un personnage (souvent une femme) totalement déjanté, une plume pétillante d’humour et parfois une romance en arrière plan.

Généralement, je fais le lien entre chick-lit et feel-good, car je trouve que ces deux catégories se ressemblent beaucoup. Ce n’est que mon avis, mais ça m’intéresse de savoir ce que vous, vous en pensez. Ceci dit, apposer des étiquettes sur des livres est assez réducteur, donc cette interrogation n’est pas primordiale…

Comment j’ai découvert le feel-good ?

Lire la suite »

Premières lignes #16

Hey !

Nous sommes dimanche, et je participe au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma Lecturothèque. Le principe est toujours le même : je prends un livre et j’en cite les premières lignes. Il y a quelques jours j’ai commencé le tome 1 de la célèbre saga Uglies, alors je vais vous citer son début. C’est Anouk qui m’a rendue curieuse à propos de ce tome 1 et qui m’a donné envie de le découvrir. Pour le moment j’accroche plutôt bien, même si je suis un peu déçue que le style de l’auteur soit si jeunesse.

couv71819426Lire la suite »

Tag #21 : Apprenez à connaître la lectrice que je suis

Coucou !

J’ai trouvé un tag assez sympa écrit par Eirine du blog Le cercle des libraires disparues alors j’ai eu envie de le reprendre à mon compte : les questions me plaisaient beaucoup, bien que j’ai eu du mal à trouver des réponses pour certaines d’entre elles ! Vous pouvez retrouver les réponses d’Eirine à ce tag juste ici ; les miennes sont quant à elles dans cet article :

1) Depuis quand lis-tu ? Quand as-tu commencé ton blog ?

J’ai commencé à lire vers 14-15 ans, quand j’étais au collège (c’est d’ailleurs en partie grâce à des lectures cursives faites pour le cours de français que je suis tombée amoureuse des livres). Mon blog a quant à lui vu le jour quelques années plus tard, le 26 avril 2017 pour être précise.

2) La pépite de ta bibliothèque ?

Lire la suite »

Premières lignes #15

Hello 🙂

Nous sommes dimanche, c’est donc l’heure du RDV Premières lignes, initié par Ma Lecturothèque. Je souhaite vous citer le début de Thérèse Raquin de Zola, que je suis en train de finir. Ce roman a été une belle découverte pour moi. L’histoire est assez trash et sordide par moments, mais c’est du Zola tout craché et j’adore sa manière d’écrire !

couv72299835

Lire la suite »

Annex, tome 1 : Version Bêta de Rachel Cohn

version bêtaRésumé :

Elle est l’absolue perfection.
Son seul défaut sera la passion.

Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme.
La mission d’Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L’air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l’île sont immunisés.
Mais lorsqu’elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur… amour.
Si quelqu’un s’aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l’oubli de sa passion naissante pour un jeune officier…Lire la suite »