Journal d’une princesse, tome 7 : Petite fête et gros tracas de Meg Cabot

Résumé :

La vie de Mia est décidément très compliquée. Le comité des délégués de classe, dont elle est la présidente, n’a plus un centime pour la cérémonie de remise des diplômes de fin d’année. Michael l’invite à sa fête alors qu’elle est tout sauf fêtarde… Enfin, pour lui venir en aide, et régler ses problèmes financiers, sa grand-mère se met en tête de monter une comédie musicale dans laquelle elle lui donne le premier rôle. Cela fait un peu beaucoup pour une même personne, non ?

Ce que j’en pense :

J’ai relu ce septième tome avec Laure du blog La cueillette d’une roussette. Nous avons encore une fois passé un super moment ; j’ai d’ailleurs eu un coup de cœur pour ce tome-là en particulier. Ce livre 7 nous propose effectivement plusieurs intrigues différentes, et j’ai été happée par l’histoire dès les premières lignes.

Un tome riche en événements

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde : ce roman contient beaucoup de péripéties, que ce soit sur le plan amoureux, économique ou extrascolaire. Toutes ces intrigues se sont entremêlées dans le récit, et ce mélange entre les différentes aventures m’a plu. C’est là l’un des gros points forts de ce tome : la lecture est encore plus fluide et addictive. Les pages défilaient toutes seules, et j’avais sans cesse envie de savoir ce qu’il allait se passait par la suite.

Mia doit tout d’abord faire face à une difficulté dans son couple amoureux : Michael l’a invitée à une fête, mais elle n’est pas fêtarde. Elle dramatise donc, comme à son habitude. J’ai apprécié voir ce thème dans ce roman, car Mia se pose des questions que l’on s’est tous posé à son âge, et même après : comment fait-on la fête ? Quel est le dress-code ?, etc. Ca m’a donc plu de retrouver cette dimension-là dans ce roman, d’autant plus que tout ne va pas se passer comme prévu pour Mia…

Le fil conducteur de ce tome, c’est également les soucis financiers du comité des délégués de classe. Souvenez-vous, dans le livre précédent, Mia avait été élue à la tête de ce comité. Mais, sept mois après (c’est là que débute le tome 7), l’argent vient à manquer. Cet aspect-là du roman m’a aussi plu car la situation est assez cocasse pour nous lecteurs. J’ai de plus adoré que Mia écrive ses cours d’économie politique dans son journal, et qu’elle essaie d’appliquer les théories à la réalité. Elle va par exemple comprendre ce qu’est la loi de l’offre et de la demande et l’illustre à partir de sa propre vie. Cette touche d’humour a été la bienvenue.

Il faut donc trouver une solution pour renflouer les caisses du comité. Là aussi le ton était assez léger et l’entêtement de Mia à ne pas vouloir vendre de bougies en forme de fraise m’a bien fait rire. D’autres alternatives vont être proposées, par Lilly et la grand-mère de Mia notamment, pour récolter de l’argent. Je n’ai pas envie de vous donner des détails sur ce qu’il va se passer dans la comédie musicale que la grand-mère de Mia a monté, car c’est le meilleur du roman. J’ai effectivement adoré lire ces passages relatifs à Nattes ! (la comédie musicale), et ce d’autant plus qu’un « nouveau » personnage fait son apparition. Il n’est pas vraiment nouveau, puisqu’il était déjà brièvement évoqué dans les livres précédents, mais Meg Cabot n’avait pas encore développé sa personnalité.  Je ne me rappelais plus de lui jusqu’à ce qu’il arrive dans l’intrigue, mais maintenant les souvenirs me reviennent peu à peu, alors je peux vous dire qu’il va avoir un rôle majeur dans le reste de la saga !

Des personnages principaux égaux à eux-mêmes et touchants

On retrouve Mia et ses amis sept mois après le tome précédent, pourtant ils n’ont pas changé. Ils ont certes mûri, mais ils possèdent toujours la même personnalité. Mia m’a encore une fois touchée par toutes les questions existentielles qu’elle se pose : elle s’interroge sur comment fait-on la fête ? mais également sur la vie de façon plus générale, avec des questions du type : Me suis-je autoréalisée ? Et, en fin de compte, on peut presque lire cette saga comme une série de développement personnel. Mia évolue et gagne en maturité dans chaque tome, et traverse l’adolescence petit à petit. Dans le tome 1 elle vient juste d’apprendre qu’elle est princesse, et peu à peu elle en vient à s’accepter telle qu’elle est. C’est comme un parcours de vie, en quelque sorte. Et dans ce septième roman elle prend un peu de recul sur sa propre existence, notamment en envoyant des lettres au psychanalyste Carl Jung (bien qu’il soit mort depuis longtemps). J’ai donc trouvé qu’il y avait un fond réflexif assez appréciable.

Les autres personnages sont quant à eux égaux à eux-mêmes. Lilly est toujours aussi hyperactive et entreprend plusieurs projets à la fois. Elle est cependant plus attachante dans ce tome que dans les précédents : elle a été une excellente amie pour Mia, et je ne m’attendais pas à certaines de ses réactions : elle est assez imposante et autoritaire d’habitude, mais là elle s’est effacée au profit de sa meilleure amie et c’était touchant. La fin du tome la concernant m’a également marquée.

J’aimerais aussi vous parler de la grand-mère de Mia. Elle a encore une fois développé des stratagèmes pour obtenir ce qu’elle veut, mais je finis par apprécier de plus en plus son côté calculateur. C’est étrange à dire, mais sa personnalité sort du lot, et l’histoire n’aurait pas la même résonnance sans elle et son machiavélisme. Elle rajoute du peps au récit et, malgré les apparences, elle aime beaucoup Mia et lui rend souvent service (de façon détournée, certes ^^).

 

J’ai donc un coup de cœur pour ce roman ! Ce qui m’a conquise, c’est surtout cet entrelacement d’intrigues, qui rendait la lecture encore plus addictive qu’elle ne l’était déjà. J’ai ainsi redécouvert ce tome avec un œil différent, et je l’ai bien plus adoré maintenant qu’à l’époque de ma première lecture. C’est donc une réussite totale pour ma part, et je suis contente d’avoir pu partager cette lecture avec Laure ! Sa chronique est disponible ici.

Chronique du tome précédent : Rebelle et romantique
Chronique du tome suivant : De l’orage dans l’air

12 réflexions sur “Journal d’une princesse, tome 7 : Petite fête et gros tracas de Meg Cabot

  1. Ta chronique est à l’image du roman : géniale ! 😍 Tu as tout dit sur l’histoire, les enjeux et les éléments principaux. Ça donne juste envie de lire les tomes suivants et de voir ce qu’il va arriver à nos personnages favoris. De toute façon on se tient au courant pour la suite et tu me diras si tu veux que je te raconte le tome 7 1/2 quand je l’aurai commencé ^^

    Aimé par 1 personne

    • C’est gentil, merci ^^ Ca m’intéresse de connaître l’histoire du tome 7 1/2, tu pourras me raconter sur Livraddict 😉 Il faut juste encore que je réponde à ton message privé, mais là j’ai eu un problème avec WordPress alors je suis claquée 😅 Je viens de passer 1h30 à tenter de régler le problème… En fait je ne pouvais pas accéder au contenu de ma chronique de Journal d’une princesse pour rajouter ton lien, car le bloc était illisible. Et je me suis rendue compte que je ne pouvais modifier aucun de mes articles (qu’ils soient publiés ou non) car à chaque fois j’utilise un bloc dit classique et celui-ci ne fonctionne apparemment plus. Je pense que c’est une nouvelle mise à jour… malheureusement. Du coup j’ai dû remettre en forme ma chronique en utilisant d’autres blocs… Ce qui est frustrant c’est que j’avais quelques articles d’avance à publier mais là du coup il faudra que je revoie les blocs et toute la mise en forme 😦 Je ne sais pas comment tu rédiges tes posts, si tu utilises aussi le bloc classique, mais peut-être auras-tu le même soucis que moi ? Je ne te le souhaite pas en tout cas ^^ Voilà pour cette petite digression, en attendant je te souhaite un bon weekend entre amis !

      Aimé par 1 personne

      • Je te la raconterai sur Livraddict 😉 ce n’est pas très long en plus donc en une ou deux soirées c’est lu ^^
        Pas de soucis, de toute façon je n’étais pas chez moi donc je ne regardais pas du tout mes messages. Pour WordPress il y a eu une mise à jour il y a quelques mois car moi aussi j’utilisais les blocs classiques mais j’ai préféré utiliser la nouvelle version. J’avais eu un problème similaire au tien car au départ on pouvait choisir si on voulait aller sur la nouvelle version ou conserver l’ancienne. Je me doutais que cela serait éphémère comme choix donc j’avais basculé sur la nouvelle histoire de tester et de m’y habituer. Je trouve qu’il y a plus de choix, de possibilités sur les articles notamment dans leur mise en forme. Il faut juste se réhabituer, et faire pleins de tests car au départ ça ne tombait pas forcément comme je voulais pour le rendu final 😂 Bon courage pour apprivoiser la nouvelle version, en espérant que tu puisses modifier tes articles comme tu le veux 😉 Bisous et j’espère que ta rentrée s’est bien passée 🥰

        Aimé par 1 personne

      • Pour WordPress tu a été plus maligne que moi haha. J’avais préféré continuer à utiliser l’ancienne version malgré la mise à jour parce que je la trouvais plus malléable. Mais du coup maintenant je suis contrainte de changer. Je trouve aussi que sur la nouvelle version il y a plus de possibilités de mises en forme en tout cas 🙂 Il faut juste s’y habituer, d’ailleurs j’aime beaucoup les blocs réutilisables, ils sont hyper pratiques. Par contre chez moi il y a pleins de bugs (notamment dans la prévisualisation), alors bon… Ca énerve vite. Je pense que j’ai encore du progrès à faire en la matière !!
        Sinon ma rentrée s’est très bien passée, c’était même mieux que ce que j’espérais 😉 Bisous !

        Aimé par 1 personne

      • La première fois qu’ils ont proposé la mise à jour j’ai décidé de ne pas la faire car je trouvais ça trop technique et je m’y perdais ^^ Et puis finalement il n’y a pas eu le choix 🤷‍♀️ une fois que tu auras bien testé tu te rendras compte qu’ils ont pas mal travaillé sur l’ergonomie de la plateforme, on peut faire plus de choses au niveau des textes et des images, ainsi que des gadgets. Perso je ne suis pas une pro du blog donc je n’utilise que la base.
        Pour la prévisualisation, je suis d’accord. Parfois on fait quelque chose dans la mise en forme et une fois qu’on met sur le site ça décale tout, ça rend moche. C’est vraiment dommage. Bisous 😘

        Aimé par 1 personne

      • Tu me crois si je te dis que quand j’ai publié mon bilan d’août il y a deux jours le bloc classique fonctionnait de nouveau normalement ? Parce que c’est ce qu’il m’est arrivé ^^ Les blocs classiques sont de nouveau lisibles. Je vais cependant me familiariser avec la nouvelle version, parce que j’ai peur que ça ne marche plus de nouveau… Enfin bref. Bisous ^^

        Aimé par 1 personne

      • Ah oui ? Ça bug en fait 😂 je te conseille de te familiariser avec la nouvelle version car on n’est jamais à l’abri de changements. C’est curieux car du coup moi depuis que j’ai basculé à la mise à jour je ne peux plus revenir en arrière. J’ai pu le faire pendant quelques temps mais c’était vraiment pas longtemps. Bisous et bon courage pour ton cours de demain 😘

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s